10 anecdotes sur la bière pour se la péter à l'apéro

Marie de Maloan
par
Marie
Mar 5, 2016

Apéro de fin de semaine. On boit une bonne bière avec les copains. Rien de tel que d'avoir quelques anecdotes à raconter en lien avec ce que l'on est en train de boire. En voilà 10, c'est cadeau ;).

1. Le verre marron ça conserve

Pour conserver ses bières, mieux vaut qu’elles soient embouteillées dans du verre brun plutôt que vert ou blanc. En effet, les bouteilles en verre vert conservent moins bien la bière car elles laissent passer plus de lumière (le blanc, on n’en parle même pas…). La lumière étant oxydante, elle vient dégrader le goût de la bière.

Certaines bières, comme les gueuzes, sont traditionnellement contenues dans des bouteilles en verre vert.

Le vert brun coûte jusqu’à deux fois plus cher que le vert verre, ce qui explique que certains brasseurs privilégient ce dernier, parfois au détriment de la bière.

Autre conseil : pour une meilleure conservation de ses bières, il vaut mieux les stocker debout, ce qui évite au précieux breuvage de toucher la capsule.

Bouteilles de bière en verre marron



2. Les bières houblonnées se conservent mal

Quand on achète des bières houblonnées type IPA, mieux vaut ne pas traîner pour les boire et vérifier la date de péremption (ou encore mieux, regarder la date d’embouteillage si elle est indiquée). Ce type de bière est à boire rapidement après l’embouteillage pour profiter au maximum du goût de houblon frais. Avec le temps, l’arôme du houblon s’arrondit et baisse fortement. Dans une IPA que l’on a trop laissée vieillir, par exemple plus d’un an, il est possible que l’on ne sente presque plus le goût du houblon (quel dommage !).


3. Si les bulles ne partent pas du fond du verre mais des côtés, c’est qu’il est sale

Petite pinte au bar pour fêter le week-end. On jette un oeil à son verre. Si les bulles viennent du fond et montent tout droit, tout va bien. Par contre, si elles viennent des parois du verre, ça veut dire que votre verre a été mal nettoyé.

En parlant de ça, savez-vous pourquoi bien souvent avant de vous servir une bière on passe votre verre à l’eau ? Pour le rafraîchir ? En fait, l’eau envoyée à forte pression permet de faire disparaître toute les particules présentes dans le verre (petites poussières etc.) qui se déposent dans les verres dès après le lavage. Ces particules favorisent la formation de mousse et sont aussi responsables des bulles qui se forment sur les côtés du verre !

Verres après le tirage de bière pression



4. La bière la plus bue est…. chinoise

Les plus gros buveurs de bière au monde sont… les tchèques, avec près de 150 litres consommés par personne et par an. Mais la bière la plus consommée au monde n’en est pas pour autant la Pilsner Urquell.

La bière la plus bu au monde s’appelle Snow et est… chinoise. Bon, je vous l’accorde, ils ont l’avantage d’être plus nombreux que les tchèques...


5. Il existe plus de 100 variétés de houblon différentes sur terre

Ah le houblon, cette plante qui confère des si beaux arômes aux bières que l’on boit. En fonction de leur variété, chaque houblon est plus ou moins amérisant et/ou aromatique. Pour en citer quelques un : Citra, Chinook, Colombus, Nelson Sauvin, Simcoe etc.

Cônes de houblon
Source : beertographer


6. Toutes les bières ne se boivent pas à 4 degrés

Apprécieriez-vous un verre de Pinot noir sortant juste du frigo, bien bien frais ?

On peut faire l’analogie entre le vin et la bière. La pils, ça se boit bien frais. Ce n’est pas le cas de toutes les bières, loin de là. Pour beaucoup de bières, les boire trop fraîches tue leurs arômes. 

Les gueuzes se dégustent fraîches, aux alentours de 6°C. Une IPA aux alentours de 6 à 10 degrés. Les bières de type stout ou porter se boivent à 12-14°.


7. Le mouvement craft a commencé dans un garage

La révolution craft beer a commencé dans les années 70 aux Etats-Unis. Suite à la prohibition, de nombreuses brasseries américaines ont fermé leurs portes jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que 44. Les bières que l’on trouvait alors étaient toutes des lagers légères sans beaucoup de caractère. Fatigués par ce manque de variété, les américains commencèrent à brasser dans leur garage des bières de styles variés. Au cours des années 80, certains de ces “home brewers” ont ouvert leurs propres brasseries.

Aperçu de homebrewing aux Etats-Unis


8. Pourquoi la bière IPA s’appelle comme ça ?

On sait, on a déjà un article 100% dédié à ce sujet, mais on ne s’en lasse pas. En soirée, ça fait quand même le mec (ou la nana) qui s’y connait. IPA est l’acronyme de India Pale Ale et le style de bière vient de Grande-Bretagne. Pendant la colonisation au 18ème siècle, toutes les bières envoyées en Inde aux colons tournaient pendant le voyage à cause de la chaleur. Ils eurent alors l’idée d’augmenter la teneur en alcool de la bière et d’ajouter beaucoup de houblon (qui a des propriétés antibactériennes) pour la protéger, contre la prolifération des bactéries.


9. Il y a plus de 80 styles de bière différents

“Je vais prendre une blanche”. Les bières ne se limitent pas à la simple blonde, brune, blanche. En fait, ce ne sont même pas des styles de bières. En France, on a l’habitude d’appeler les bières en fonction de leur couleur, mais une blanche n’est pas un style de bière à proprement parler. Il existe près de 80 styles de bières différents, allant de l’American Lager à la British IPA en passant par le lambic.

Verres de bières de différents styles



10. Pourquoi y’a-t-il de l’alcool dans ma bière ?

Parce qu’elle est fermentée. S'il y a de l’alcool dans la bière, c'est grâce aux levures. Les levures utilisent le sucre issu de l’amidon contenu dans le malt. Elles le dégradent et produisent de l’alcool et du CO2 (responsable des bulles !). Quand leur milieu devient trop fort en alcool et trop riche en CO2, les levures meurent (c'est un peu comme si elles se suicidaient en fermentant). C’est ce qui explique que les bières fortes en alcool contiennent des sucres résiduels, car les levures sont mortes avant de pouvoir tous les fermenter.

LES DERNIERS ARTICLES
Auteur
Marie adore les bières houblonnées très aromatiques et les bières acides. Sa bière préférée est la Trolltunga, issue de la collaboration entre les brasseries Buxton et Lervig. Une sour IPA fruitée qui allie parfaitement acidité maîtrisée et houblon.