Comment décrypter une étiquette de bière ?

Marie de Maloan
par
Marie
Mar 9, 2016

En général, les étiquettes de craft beers sont reconnaissables grâce à leur graphisme soigné, caractéristique de chaque brasserie. Mais elles sont aussi riches en informations. Certaines étiquettes de bières regorgent de sigles inconnus au bataillon (IBU, EBC, ABV...). Les déguster en consultant l'étiquette est une très bonne façon de progresser, à condition de la comprendre (et aussi de se la péter à l'apéro). Grâce aux 4 exemples qui arrivent, tout s'éclaire !

Exemple 1 : the Kernel

On commence en douceur avec l'excellente brasserie londonienne the Kernel.

Etiquette de bière de la brasserie the Kernel

De gauche à droite, puis de haut en bas.

Image de gauche :

  • The Kernel : nom de la brasserie
  • India pale ale - black : type de bière. On sait qu'on aura ici une bière de couleur foncée, avec de beaux arômes et de l'amertume (dû au houblon).
  • 6,6% ABV : ABV signifie littéralement "Alcool By Volume". C'est le degré d'alcool de la bière (le nombre de chevaux si vous préférez...). C'est un degré d'alcool plutôt classique pour IPA.

Image de droite :

  • Paragraphe 1 : conseils de conservation. Ce type de bières houblonnées s'apprécie fraîchement embouteillé, il faut donc les déguster rapidement après l'achat. The Kernel à l'habitude d'indiquer sur ses bouteilles à la fois la date d'embouteillage et la date de péremption. Certaines bières doivent être consommées dans les quelques mois, non pas qu'elles soient impropres à la consommation plus tard, mais toutes les qualités organoleptiques ne sont plus garanties (et c'est dommage :)).
  • Hops : Nelson Sauvin : c'est le type de houblon utilisé dans le bière. Ici il n'y en a qu'un (single hop), mais on peut trouver différents assemblages de houblons. Le Nelson Sauvin quant à lui est un houblon néo-zélandais très fruité, aux arômes de fruits exotiques et de Sauvignon blanc.
  • la suite est classique : liste des ingrédients (le sucre est ajouté pour permettre à la fermentation de commencer avant que l'amidon du malt n'est été dégradé en sucres fermentescibles, il est donc totalement utilisé et ne donne aucun goût sucré à la bière) puis informations sur la brasserie.

Après the Kernel, place à une autre brasserie londonienne : Brew by Numbers.


Exemple 2 : Brew by Numbers

L'étiquetage de Brew by Numbers (BBN°) est faite est 3 parties.

Bière de la brasserie Brew By Numbers et son étiquette

De haut en bas.

A gauche : description rapide, conseils de conservation et de dégustation, informations sur la brasserie.

Au centre :

  • Logo de la brasserie
  • 11|02 : nom de la bière, particularité de la brasserie. Chez BBN°, chaque bière est appelée grâce à 2 numéros. Les premier correspond à un style de bière (ici, le 11 : session IPA) . Le second nous parle de la recette et est basé sur les ingrédients utilisés (ici c'est leur deuxième recette de session IPA, brassée avec les houblons Motueka & Centennial).
  • Session IPA Motueka & Centennial : traduction littérale des numéros. On a une bière de type session IPA, c'est à dire une bière généralement pas très forte en alcool (le terme session désigne des bières peu chargées en alcool, avec lesquelles on peut étancher sa soif sans avoir le tournis) et bien houblonnée (IPA). Les houblons utilisés sont le Motueka (houblon néo-zélandais) et le Centennial (houblon américain très floral).
  • 4,5% : degré d'alcool.

A droite :

  • Style, recette, alcool : déjà abordé sur l'étiquette centrale.
  • Dates d'embouteillage de date limite de consommation : comme the Kernel, BBN° indique les 2 dates sur sa bouteille. Ici, la bière doit être dégustée dans les 4 mois après production (session IPA, riche en houblon).
  • Brewer's note : petite description personnelle, peu d'alcool et une claque de houblon.

Allez, il est temps de quitter l'Angleterre et de se diriger vers les Pays-Bas.


Exemple 3 : De Molen

La brasserie néerlandaise De Molen propose des étiquettes facilement identifiables, techniques et très complètes.

L'étiquette facilement reconnaissable de la brasserie De Molen

De haut en bas et de gauche à droite :

  • Vuur & Vlam : nom de la bière
  • IPA-ish : style de bière, marqué en houblon.
  • Bière forte : bière au degrés d'alcool relativement élevé.
  • 14,4° Plato : le degré Plato est une unité de mesure de la densité. Elle exprime la densité initiale du moût (mélange eau chaude et malt) avant fermentation. Pour faire simple, plus la valeur des degrés Plato sera élevée, plus la bière sera forte en alcool. 14,4° est une valeur un peu plus élevée que la moyenne.
  • EBC 21: la valeur en EBC (European Brewery Convention) indique la couleur de la bière. Plus le nombre est élevé, plus la bière sera de couleur foncée. Ici, à 21, on a une bière d'une jolie couleur cuivrée.
  • 63 EBU : la valeur en EBU (European Bitterness Unit) va donner une idée de l'amertume de la bière. Plus le nombre est élevé, plus la bière sera amère. L'amertume est apportée par les acides alpha contenus dans le houblon. Une valeur de 63 EBU est plutôt classique pour une IPA. Cela correspond à une amertume qui commence à être bien prononcée (par comparaison, on trouve de nombreuses IPA aux alentours de 45 EBU).
  • Ingrédients : De Molen détaille énormément les recettes sur ses listes d'ingrédients. On sait qu'ici les 2 malts utilisés sont le pils et le caramel (qui est responsable de la couleur et des 21 EBC). Le houblon Cascade est utilisé comme amérisant (principal responsable des 63 EBU). Les houblons utilisés pour leurs propriétés aromatiques sont l'Amarillo, le Colombus, le Chinook et le Citra.
  • Category I : c'est la classification légale des bières en Belgique. Il existe 5 catégories au total. Elles dépendent de la densité initiale du moût.

En parlant de Belgique, jolie transition vers notre dernier exemple, la brasserie Brussels Beer Project.


Exemple 4 : Brussels Beer Project

Brussels Beer Project nous présente des étiquettes plus simples que De Molen, mais qui permettent de savoir très vite à quelle bière on a à faire.

L'étiquette de la bière Delta IPA de la brasserie Brussels Beer Project

De haut en bas :

Image de gauche :

  • Co-created 2013 : la bière a été créée en association avec d'autres personnes en 2013.
  • Delta IPA : nom de la bière
  • Alc 6,5% vol : le degré d'alcool de la bière
  • IBU 45 : les IBU (International Bitterness Unit) correspond sensiblement aux EBU. Ils vont donc nous donner l'amertume de la bière. Ils sont ici de 45, ce qui reste une amertume modérée pour une bière de type IPA.
  • Belgian IPA : type de bière. On a ici une bière houblonnée dans laquelle on sentira bien la goût du malt apporté.

Image de droite :

  • Intro : description personnelle de la bière.
  • Partie G : on nous parle du grain utilisé (malt d'orge) et de ses spécificités (couleur blond doré légèrement trouble).
  • Partie Y : on nous donne plus de détails sur la levure utilisée. C'est une levure belge qui donne à la bière un côté sec et frais.
  • Partie H : on finit par nous parler des houblons utilisés. Ils sont au nombre de 3 : Challenger, Smaragd et Citra. Ils donnent à la bière des notes de fruits exotiques.
  • En dessous, une liste des ingrédients plus classiques.



Ca y est ! Les étiquettes de craft beers avec leurs noms d'oiseaux et sigles barbares n'ont plus rien à nous cacher. Reste à déguster quelques bières en s'imprégnant de ces données, et le tour est joué !

LES DERNIERS ARTICLES
Auteur
Marie adore les bières houblonnées très aromatiques et les bières acides. Sa bière préférée est la Trolltunga, issue de la collaboration entre les brasseries Buxton et Lervig. Une sour IPA fruitée qui allie parfaitement acidité maîtrisée et houblon.